2 – Les hutongs

Les odeurs, les couleurs, les bruits, le bordel des étals qui vomissent jusque dans la rue fruits, légumes et yaourts à boire…. Je voulais ramener quelques images propres, nettes et bien cadrées des Hutongs : ces lieux improbables qui nous font oublier un instant que nous sommes au coeur d’une ville de 11,5 millions d’habitants dans la Chine contemporaine.

Impossible. Après 3 jours de vaines tentatives, j’ai pris ces deux images. À la volée. Sans cadrer. Simplement parce que je la trouvais belle, cette lumière de jour de pluie. Et puis j’ai voulu les jeter. Mais ces images sont d’une vérité criante. La chape de plomb que forment conjointement les nuages de pluie et la pollution était tellement palpable que mon appareil a pu s’en emparer. Et c’est une des plus belles lumières que j’aie ramenées.

Pékin, mai 2016 © Marielle Rossignol
Pékin, mai 2016 © Marielle Rossignol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *