5 – Chante, si tu oses

– J’ai les oreilles qui saignent… C’est très certainement la dernière chose que j’ai dite en assistant à un karaoké.

Les pays d’Asie sont réputés pour en faire une institution, j’aurais dû m’y attendre. Dans le quartier de Sanlitun, c’est la guerre des néons. Comme si le bar le plus lumineux allait forcément attirer le plus de clients.

À ce moment, le temps était arrêté. Comme il l’est dans cette scène de “Lost in translation” où la nuit s’étire pour les vivants et ne finit jamais.

Mes oreilles saignent, oui. Mais dans ce monde en couleurs, mes yeux ébahis…

Pékin – Mai 2016 © Marielle Rossignol
Pékin – Mai 2016 © Marielle Rossignol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *