8 – Cherche toujours, tu finiras bien par trouver

On dit souvent que pour obtenir ce que l’on veut, il faut savoir ce que l’on cherche. Cette putain d’idée fixe, encroûtée dans mon esprit m’a démangée longtemps. Alors ce voyage sonnait comme une réponse. Je me disais qu’en un mois, je finirais bien par savoir. Oui, mais savoir quoi ?

Et puis, étape par étape, avant même de partir d’ailleurs, des bouts de réponse se sont dessinés… C’est fou le nombre d’objectifs qu’on se fixe. Comme si les atteindre était le seul moyen de se sentir vivant.

Au moment où l’idée a germée ? Se lancer un défi.
En ouvrant la première leçon de Russe ? Comprendre.
En déposant des dossiers de visas ? Être capable. Seul(e).
En achetant un billet d’avion ? S’empêcher de reculer.
En plongeant dans ce voyage ? Être capable. À trois.
En affrontant le désert de Gobi ?

Même après coup, difficile à dire, en fait. Et puis… est-ce vraiment si important, de savoir ce qu’on cherche, après tout ?

Yolin Am, désert de Gobi, Mongolie – Mai 2016 © Marielle Rossignol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *